Lee originale 1970
Quelques actus choisies par HollyJim
Affiche de Ten de Abbas Kiarostami
Ten - Abbas Kiarostami

Un film iranien à revoir en 2010

publié le 19 janvier 2010

Ten de Abbas Kiarostami (2002)

Plus vu de film de Kiarostami depuis longtemps. Peut-être depuis la sortie de Ten, en 2002. Film qui m'avait littéralement transporté. Pourquoi donc souhaiter le revoir en 2010 ?

Peut-être pour la crudité des dialogues, où du moins le souvenir qu'il m'en reste.
Sans doute pour la conductrice de taxi. Peut-être même pour son fils.
Certainement pour l'apparition d'un travesti (ou d'un transsexuel, je ne sais plus). A cette apparition, je ne m'étais pas tâté, comme Stendhal à l'écoute du chant d'un castrat, mais je me disais qu'il ne devait pas être évident d'être transsexuel en Iran. Où est-ce facile ?

Ten n'est pas un film sociologique. L'ensemble était servi avec le plus grand naturel, une désarmante simplicité qui m'avaient frappé. Frappé autant que ceux qui découvrent aujourd'hui l'existence de musiciens rock en Iran en sortant d'une projection des Chats Persans de Bahman Ghobadi. Pourtant, on peut penser sans mauvaise foi que malgré la censure, un esprit et une attitude rock, ont plus de chance de circuler dans un pays dont les deux tiers de la population a semble-t-il moins de trente ans, que dans nos contrées ("Paris la nuit c'est fini." C'est ce que chantait Manu Chao en 1988.)

Si j'ai envie de revoir Ten, c'est sans doute à cause de l'engouement général pour Les Chats Persans. Peut-être verrais-je ce film puisqu'il est toujours à l'affiche. Ce n'est pas le cas de Plein Sud, avec lequel Sébastien Lifshitz se rappelait à notre souvenir. Sorti une semaine après Les Chats Persans, ce film que j'aurai aimé voir n'est plus à l'affiche à Paris.

Je me souviens de Yasmine Belmadi, très drôle lorsqu'il parlait des Corps Ouverts après une projection de ce film de Sébastien Lifshitz aux Trois Luxembourg. Et je découvre aujourd'hui qu'il est décédé en 2009... Il y a des jours comme ça où l'on devrait éviter de vérifier nos infos. Histoire d'éviter d'apprendre de mauvaises nouvelles.

Un lien


Retour en haut de page