"Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie."
Blaise Pascal - Pensées
La phrase qui tue

Blaise Pascal, Odilon Redon et Stanley Kubrick

publié le 13 mai 2011

Difficile de ne pas immédiatement avoir à l'esprit le premier quart d'heure du film de Kubrick devant un dessin d'Odilon Redon simplement légendé de cette pensée de Pascal et présenté au Grand Palais dans le cadre de l'exposition Odilon Redon Prince du rêve.
Crayon graphite par Odilon Redon
Par Odilon Redon vers 1870

2001 l'Odysée de l'espace

Ce dessin au crayon graphite représente un homme à quatre pattes et levant la tête vers le ciel au milieu d'une étendue désertique et rocheuse. Pas de monolithe ici, mais un très gros nuage blanc qui surplombe cet homme voûté, tout simplement.

L'exposition elle-même est pleine d'êtres à la douce étrangeté, de mollusques, de cellules et d'origines du monde.

On peut également y contempler Les yeux clos, et revenir à Un masque sonne le glas funèbre ainsi que Dans le rêve. Il n'est pas impossible alors, que par association d'idée, Kubrick revienne à l'esprit du visiteur avec un titre : Eyes wide shut.



Retour en haut de page